Actualités Une ville sûre pour toutes
Actualités

Une ville sûre pour toutes

Une vague mondiale, portée par les filles et les femmes, a libéré la parole autour du harcèlement physique et sexuel.  Au Vietnam, des voix s’élèvent également pour lutter contre ce fléau. 40 % des filles âgées de 13 à 18 ans et vivant à Hanoï, disent ne pas se sentir en sécurité dans les transports publics.

hero_image

Dès 2014, et à la suite d’une grande enquête , Plan International s’est uni à de jeunes vietnamiennes afin de développer un projet contre le harcèlement et pour des villes plus sûres. Ce projet a pour but de lutter contre l’insécurité dans les espaces publics, les rues et les écoles. Conçu comme un projet pilote, il a été adopté par plusieurs autres villes du Vietnam suite à ses résultats impressionnants et grâce à son approche centrée sur le genre.  

Le projet vise à assurer la protection des filles avec des solutions à court terme, ainsi que des changements structurels sur le long terme. C’est pourquoi les filles ont aussi mené des actions de plaidoyer.

vietnam_safer_cities

© Plan International

Ce projet a eu un impact positif sur 11 000 filles et a sensibilisé plus de 100 000 personnes sur le harcèlement public, dont des chauffeurs de bus. Aujourd'hui, ce projet fait partie intégrante d’un programme national de lutte contre le harcèlement. Ces chiffres impressionnants reflètent le travail sans relâche des jeunes filles pour dire STOP au harcèlement qui les empêche d’être libre !

Un projet rendu possible avec le soutien de l’Union Européenne et de Institute for Social Development Studies au Vietnam.