Actualités Gaza: Une aide bien plus importante est nécessaire d'urgence
Actualités

Gaza: Une aide bien plus importante est nécessaire d'urgence

Gaza (5)

La situation actuelle à Gaza est absolument dramatique et il y a pour le moment peu de chances qu'elle s'améliore. (*)

  • Le conflit a déjà fait 35 091 morts côté palestinien, dont 7 797 enfants. 
  • 75 % des habitants fuient la violence.
  • 1,1 million de personnes - soit la moitié de la population - devraient être confrontées à des niveaux catastrophiques d'insécurité alimentaire.
  • Quelque 17 000 enfants sont séparés de leurs parents et plus d'un million ont besoin d'un soutien psychosocial.

Nous condamnons la violence à Gaza avec une extrême fermeté et appelons à un cessez-le-feu immédiat, inconditionnel et complet de la part de toutes les parties impliquées.

L'horreur et le traumatisme auxquels les enfants de Gaza sont actuellement confrontés sont indescriptibles et inadmissibles. Rien ne peut jamais justifier de tuer ou de mutiler des enfants.

Que fait Plan International ?

Plan International est présent dans la région et mène des programmes humanitaires en Égypte, en Jordanie et au Liban.

C'est ainsi que nous travaillons en étroite collaboration avec le Croissant-Rouge égyptien et les autorités jordaniennes. Ils agissent dans la mesure du possible et font pression sur les autorités locales pour que l'aide humanitaire parvienne aux habitant·e·s de Gaza.

Dans le sud du Liban, où les tensions transfrontalières ont entraîné de nombreux déplacements internes, Plan International Liban fournit une série d'aides aux enfants déplacés et à leurs familles, notamment des articles non alimentaires, de la nourriture et des kits d'hygiène ménagère.

Une augmentation colossale  de l'aide est nécessaire

Une augmentation supplémentaire et colossale de l'aide humanitaire à Gaza est nécessaire immédiatement pour éviter la mort inutile d'enfants, restaurer leur dignité et soulager leurs souffrances psychologiques.

Avec les organisations humanitaires et de défense des droits de l'homme du monde entier, nous appelons toutes les parties engagées dans le conflit à garantir la sécurité des travailleur·euse·s humanitaires et des civils, conformément au droit international humanitaire.

Juste après la publication de ce texte, une déclaration intitulée "Les dirigeants mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion israélienne de Rafah aggrave la catastrophe humanitaire" a également été publiée. Plan International est l'un des signataires de cet appel aux responsables politiques.

(*) Les chiffres de cette mise à jour proviennent de Reliefweb/OCHA