Crises humanitaires

Humanitairian_crisis

Les crises humanitaires, sociales, climatiques et politiques font la une de nos journaux. Ces articles oublient toutefois de mentionner l’impact disproportionnés qu’elles ont sur les enfants et les filles en particulier.

— Douaa, 12 ans. réfugiée Syrienne

"Je travaille pour aider ma maman, mon papa et ma sœur malade. Aujourd’hui, j'ai besoin de vêtements pour me tenir chaud et j’aimerais retourner à l’école. Si nous recevions une aide financière, je n'aurais plus besoin de travailler et je pourrais poursuivre mes études. Dans le futur, j'aimerais devenir avocate".

Douaa

Une aide globale

Au cours des dernières décennies, Plan International a acquis une grande expertise des situations de crise à travers le monde. Cette expertise est aujourd’hui mise à profit pour répondre aux besoins de base des populations déplacées ou affectées par les conflits et les catastrophes, et protéger les enfants, avec une attention particulière sur les filles. Notre approche répond non seulement aux besoins fondamentaux (alimentation, kit d’hygiène) mais tend également à résorber autant que possible les traumatismes, les violences, les séparations familiales, ou encore les conséquences de la rupture scolaire sur l’apprentissage et le moral des enfants.

Notre expérience des situations de crise montre que les femmes et les filles sont davantage vulnérables, particulièrement face aux risques d’abus et de violences basées sur le genre. Elles font notamment face aux risques d'exploitation sexuelle ou économique, et leurs besoins spécifiques ne sont souvent pas pris en compte. Elles sont aussi les premières à être déscolarisées quand une crise impacte leur communauté ; les mariages précoces augmentent drastiquement en cas de crise.

Back_to_school

© Plan International

En Moldavie, 3 réfugiées ukrainiennes reçoivent
leurs nouveaux sacs à dos et reprennent le chemin de l'école.

3,7

millions

d’enfants déplacés après le tremblement de terre en Syrie

87

%

des crises sont liées au climat

12

des 20 États

aux taux de prévalence de mariages d’enfants les plus élevés sont en crise

Les crises sont par essence imprévisibles. Cela dit, les prédictions des spécialistes nous permettent d’anticiper l’impact des instabilités politiques et du changement climatique dans le monde – les crises touchent toujours plus durement et structurellement les droits des femmes et des filles. Un impact négatif qui nous pousse à être particulièrement vigilant, rapide et efficace lorsque nous nous déployons dans un pays en crise. Notre approche tient compte des besoins matériels et immatériels avec une attention particulière envers les femmes (seules) et les filles.  

Ensemble avec nos partenaires sur place, nous distribuons des kits d’urgence comprenant des produits d’hygiène personnelle et des produits d’hygiène domestique. Nous portons une attention particulière aux besoins des filles et des femmes et incluons aussi des produits d’hygiène menstruelle comme des serviettes hygiéniques et des lingettes. 

Les crises affectent l’environnement protecteur des enfants : à cause du stress, des déplacements, de la pauvreté, les filles sont plus exposées aux violences. Nous apportons donc un appui aux mécanismes qui protègent les enfants, et soutenons le travail social de nos partenaires, essentiel pour répondre aux besoins des enfants traumatis.é.s et à risque. 

Notre réponse d’urgence tient également compte des besoins scolaires et psycho-sociaux des enfants. Plan International Belgique s’engage pour que les filles et les garçons touchés par les crises aient un accès ininterrompu à une éducation sûre, inclusive et de qualité, ainsi qu'à des méthodes d'apprentissage qui favorisent leur bien-être psychosocial. 

Notre soutien à court et moyen terme est rendu possible grâce à nos partenaires, notre expertise ainsi qu’à vos dons.